Le Royal Wolu Tennis Club : Un demi-siècle de balles de matchs   (Brochure 50ème)  Retour

Le Wolu Tennis Club s’est paré en 2005, à l’occasion de la célébration officielle de son 50ème anniversaire, du titre de « Royal ».

Un bon bout de chemin a été parcouru depuis ce beau jour de décembre 1953 où six mousquetaires de la raquette -Messieurs Labenne, Maretti, Galoux, Hanse, Arcq et Wallaert - jetèrent sur papier les bases de ce nouveau cercle sportif.

À l'époque, l'endroit où trône aujourd'hui majestueusement le Stade communal affecte des allures on ne peut plus bucoliques. Seuls la cité de Kappeleveld, un pâté de maisons bordant l'avenue J.F.Debecker et le dépôt des charbonnages « Devis & Fils » s'élèvent dans le paysage campagnard environnant. De vastes étendues de champs viennent mourir dans les marais du Struykbeken dont une partie est couverte par un bois de peupliers géants du Canada.

Le propriétaire de ces terres a fait don de celles-ci à la Commune, à la condition expresse qu'y soit érigé un centre sportif. Aussi, quelques jours avant que germe l'idée de la création du Wolu TC, un terrain de football aménagé à la hâte y accueille sa première rencontre. Le Parc des Sports Malou est né. Une poignée d'années plus tard, il sera rebaptisé Stade Fallon.

C'est le 1er mai 1954 que sont officiellement ouverts les trois premiers terrains de tennis communaux sur ce même site, avec pour tout équipement sanitaire un baraquement décati, au confort spartiate, récupéré de l'offensive von Rundstedt. Le café « Le Grand Roi » (actuellement « La Terrasse ») fait office de club-house. Quant aux premiers abonnements, ils s'arrachent comme des petits pains; on en distribue plus de deux cents en une heure! Et c'est Henri Plompen, un fidèle serviteur de l'Administration communale, qui sera dorénavant commis à la gestion de l'occupation des courts dont le nombre croîtra sensiblement au fil des ans.

Voir plus / voir moins